Les infrastructures de communication sont-elles militarisées?

Au même moment du début de la crise covid démarrait la polémique sur le réseau 5G qui aujourd’hui est opérationnel.

Au delà de montrer les problèmes de santé certains qu’il peut engendrer, cet article a pour but de divulguer sa façade militaire et répressive qui était déja en place avec les réseaux précédents.

En effet, depuis la mise en place des infrastuctures de communication (satellites et antennes relais), elles sont utilisées de manière illégale à des fins répressives contre des citoyens réfractaires et parfois totalement innocents. Ils se regroupent sous le nom d’individus ciblés (en anglais targeted individuals).

Ils sont victimes de harcèlement électromagnétique par l’état depuis au moins les années 90 et cette infraction à la loi est impunie car ces techniques d’armement sont classées top secret.

Si récemment l’expert en armement Britannique Mark Steele a rendu public le détournement des lampadaires LED 5G pour en faire des radars capables de cibler des individus avec des radiations, ce n’est qu’une infime part de la dangerosité du réseau 5G car les antennes relais sont également équipées d’armes à énergie dirigée.

Énormément de scientifiques sont au courant de ce programme infâme et n’osent pas le dénoncer mais nous devons sa divulgation en premier lieu à Barrie Trower, éminent spécialiste Britannique des micro-ondes ayant travaillé avec le MI-5 (renseignement Britannique).

Dans cette vidéo de la fin des années 2010, il affirmait que nous étions dans une nouvelle « guerre froide ».

Ensuite vient Richard Lighthouse, éminent scientifique Américain ayant travaillé avec la NASA et lui-même ciblé, qui y a dédié des travaux plus développés. Ci-bas, vous avez son schéma expliquant le fonctionnement du harcèlement électromagnétique.

Schéma du harcèlement électromagnétique

Nous y voyons que les satellites et antennes relais peuvent littéralement envoyer des « balles à micro-ondes » (anglais : microwave bullets) ce qui peut engendrer une large gamme de problèmes de santé comme des problèmes neurologiques (perte de mémoire, fatigue, insomnies douleurs type fibromyalgie, spasmes, entente d’infrasons, brulures, acouphènes, insomnies, électrochocs, troubles de la vision…) et cardiaques. Dans une certaine mesure, il est également possible de commanditer un meurtre avec cette technologie. Les boxs WiFi et les smartphones peuvent également servir à ces fins, d’où l’intérêt de passer au filiaire. Malheureusement, des versions portables sont également à disposition de mafias en collusion avec le gouvernement de l’ombre.

Cela peut également provoquer des problèmes psychiatriques comme des hallucinations, de l’anxiété, des cauchemars, des psychoses et des voix implantées (en anglais V2K, Voice to Skull, n°de brevet : US4877027A).

Cette tyrannie date de plusieurs décennies pour les individus ciblés et leur nombre augmente de jour en jour.

Ci bas une vidéo avec des moyens de protection :

Pour les problèmes psychiatriques le dispositif QuWave defender peut potentiellement réduire les symptômes, remboursable si non satisfait.

Dans l’espoir que cet article ait permis de conscientiser sur les dérives de la technologie, à l’heure de la 5G, il faudra impérativement exiger la fin de ce programme tortionnaire et inhumain.

Özler ATALAY YÜKSELOĞLU – Journaliste citoyen victime de harcèlement électromagnétique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :