L’effroyable cybertorture d’Andrée Préau, innocente citoyenne Française

« Dans le crime parfait, c’est la perfection elle-même
qui est le crime, comme dans la transparence du mal,
c’est la transparence elle-même qui est le mal. »
Jean Baudrillard

Progressivement habitués à la psychopathie des élites auto-proclamées, les peuples du monde entier se sont réveillés à l’horreur de la cybertorture cette année.

Usité par la mafia mondialiste dans le cadre de répression, revanche, expériences et par plaisir sadique également, voire le meutre ou la provocation de suicides, nous allons vous transmettre l’effroyable histoire d’Andrée Préau, humble commerçante Française de 74 ans.

Tout a commencé en septembre 2015 mais potentiellement avant également sans avoir pu y prêter attention. Elle affirme avoir été et est toujours victime d’harcèlements en voitures, plusieurs voitures tournaient autour de chez elle et la suivaient. Elle affirme également avoir été violée pendant 6 mois durant son sommeil et dispose de preuves d’intrusions à son domicile et souffrait de douleurs rectales et abdominales, ce type de crimes est fortement usité par le deep state dans le cadre du projet Monarch, suite logique du programme MK Ultra. Elle l’apprit par des dames engagées par l’état profond  qui discutaient à voix haute qui lui ont fait comprendre, cette technique de déstabilisation mentale a ete documentée par Jocelyne Abadie, consultante Française en éthique dans son document « Du harcèlement en réseau au harcèlement global« 

p.10 du document « Du harcèlement en réseau au harcèlement global »

Bien évidement la police n’y a pas prêté attention. Victime de sabotage, les employés de la DGSI ont demonté ses installations, un tuyaux caché sous les tuiles du garage de la maison a côté lui envoyait du produit anesthésiants selon ses dires.

Se croyant en sécurité dans des hôtels, ses sévices se multiplièrent tout de même. La police qui n’enquêtait même pas lui dirent de passer devant un psychiatre lui disant que ses propos étaient incohérents et la font enfermer 3 semaines en HP, puis sous tutelle.  Elle fit appel et 6 mois se rajoutèrent, une aberration !!!!

Le fait d’avoir déménagé d’Haironville dans le Grand-Est à Dijon en 2018 et d’avoir vendu sa maison n’y a rien changé. Elle commençait à se rendre compte d’être victime d’agressions par armes à énergie dirigee (DEW – Directed Energy Weapon)   ce qui lui a provoqué la maladie MCS (Hypersensibilité Chimique Multiple).

Son IRM cranial montre des lesions qu’elle n’avais pas en 2018 et des radios abdominales attestent de ptoses (chute d’organes suite à des traumatismes). Elle se plaint d’attaques continuelles dans le ventre, l’épaule droite, le coeur, l’œsophage et d’autres organes. Elle a du mal à se protéger. Même ses dents ont été brisées et elle souffre d’acouphènes.

Victime de cambriolages et piratages à répétition, ses preuves et outils de protections sont perpétuellement volés.

Elle fait partie d’un nombre incalculables de victimes de cybertorture dont je fais partie également. Le harcèlement électromagnétique a été reconnu en 2021 par l’ONU. Le harcèlement organisé en réseau avait été documenté par Ted Gunderson et Geral Sosbee, Agents du FBI Américain. Cette technique se déroule dans tout les états membres de l’OTAN, de l’Espagne à la Turquie et peut dépasser ses frontières à travers les services de renseignements Mondiaux.

Documentaire sous-titré sur la cybertorture

Özler ATALAY YÜKESELOĞLU – Journaliste Indépendant, victime de cybertorture et d’harcèlement étatique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :