Allons-nous vers une pandĂ©mie de « cybermeurtres »?

Cette annĂ©e 2022 marque une nouvelle phase dans les divulgations vitales pour la libĂ©ration de l’humanitĂ©.

En effet, nous avions divulguĂ© la cybertorture, mĂ©thode illĂ©gale de rĂ©pression consistant en l’utilisation d’ondes Ă©lectromagnĂ©tiques grĂące Ă  ValĂ©rie Bugault et Dr Stuckelberger.

Présentation du Dr Stuckelberger sur les dangers de la biotechologie. Divulgation a 1h28

NĂ©anmoins ces divulgations devaient se faire progressivement pour ne pas amener terreur dans les esprits, l’heure est venue de rĂ©aliser celui le plus affreux des crimes technologiques : le cybermeurtre.

Pouvant ĂȘtre dĂ©fini comme un meurtre par ondes Ă©lectromagnĂ©tiques par armes Ă  Ă©nergie dirigĂ©e (Anglais DEW – Directed Energy Weapon), le nombre de victimes est difficilement calculable mais ce sont les lanceurs d’alerte et les opposants affirmĂ©s les plus visĂ©s par cette technique criminelle.

Les principales armes à énergie dirigée sont les antennes relais, les satellites, les smartphones et les bornes wi-fi. Cela avait été confirmé par Richard Lighthouse, scientifique Américain de renom et Barrie Trower, éminent scientifique Britannique spécialiste des micro-ondes ayant travaillé avec le MI5.

Richard Lighthouse (en haut) et Barrie Trower (en bas)

Elle est mise en Ɠuvre par les militaires et les services de renseignement renĂ©gats du monde entier en collaboration avec des membres du gouvernement et des membres de sociĂ©tĂ©s secrĂštes comme les franc-maçons. Tenue top secret, c’est au pĂ©ril de ma vie que je vous dĂ©voile cette ignominie.

Victimes connues

Claire SĂ©verac

Elle avait divulguĂ© le complot mondial contre la santĂ©. Si certains ont avancĂ© la thĂšse de l’empoisonnent, son cancer peut trĂšs bien ĂȘtre dĂ» Ă  une irradiation Ă  haute intensitĂ©.

Robert David Steele

Il avait divulgué le réseau pédocriminel mondial au USA. Maquillé en covid, son meurtre par DEW a été confirmée par le journaliste Canadien Benjamin Fulford, il avait été plongé dans un coma artificiel .

Andreas Noack

Peu de temps aprĂšs avoir dĂ©voilĂ© la prĂ©sence de graphĂšne dans les vaccins, le qualifiant d’aussi dangereux que des lames de rasoirs, il meurt de « difficultĂ©s respiratoires ». Une Ă©nergie dirigĂ©e Ă  la frĂ©quence de la 5G pouvant provoquer des difficultĂ©s de liaisons de l’oxygĂšne avec l’hĂ©moglobine (documentĂ© par Joe Imbriano, chercheur AmĂ©ricain) une asphyxie est fort probablement Ă  l’origine de son dĂ©cĂšs.

John Magufuli, président de Tanzanie (gauche) et Pierre Nkurunziza, président du Burundi (droite)

Officiellement morts de crise cardiaque peu de temps aprĂšs avoir tenu tĂȘte Ă  l’OMS et leur campagne de vaccination, le meurtre par DEW est quasi-certain car de hautes frĂ©quences peuvent provoquer des crises cardiaques comme documentĂ© par Joe Imbriano.

Conclusion

Tout les efforts doivent ĂȘtre dĂ©ployĂ©s pour empĂȘcher les cybermeurtres qui durent depuis plus de 40 ans. À l’heure de la 5G, l’alerte est maximale.

La santĂ© mentale et physique sont Ă©galement en jeu car des psychoses et suicides peuvent Ă©galement ĂȘtre provoquĂ©s ainsi qu’un abaissement du systĂšme immunitaire. Actuellement Edward Snowden et Julian Assange sont Ă©galement ciblĂ©s.

Il faut que tout un chacun accĂ©lĂšre la divulgation, relayez cet article au maximum s’il vous plait, l’avenir de l’humanitĂ© est en jeu.

Özler ATALAY YÜKSELOĞLU – Journaliste indĂ©pendant victime de cybertorture

2 commentaires sur « Allons-nous vers une pandĂ©mie de « cybermeurtres »? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :