Un article pour tenter de réconcilier Sunnites et Chiites

« Pour information étant de confession Alévie-Tengriste, l’Amour de la vérité et la passion pour l’union ont été inestimables pour m’aider à rédiger cet article. »

Le clash idéologico-religieux entre Sunnites et Chiites fait plus rage que jamais.

Les mariages mixtes risquent de disparaître. En effet, une haine de l’héritage Sunnite-Orthodoxe et des Alévis plus intransigeante se met en place également suite à la montée du salafo-wahhabisme.

Honnêteté est de mise, c’est plus qu’un différend historiologique qui est à l’origine de ce clivage mais également une histoire de haine profonde et malsaine.

Mes plus profonds remerciements vont au site de réinformation musulman, chiite.fr, même si de nombreux désaccords subsistent.

Nous y apprenons que la Tragédie fondatrice du chiisme de Kerbela vient d’une responsabilité mutuelle entre pro démocratie Musulmane et Pro-Alides (Ehl-i-Beyt). En effet, ceux qui avaient prêté allégeance à Hazrat Ali, gendre du prophète se sont retournés contre Hazrat Hüseyin son fils, faisant ainsi traîtrise et Yazid, son concurrent n’a jamais puni ses gouverneurs et soldats ayant causé ce drame.

Sur ce site nous y apprenons également le penchant Zoroastrien et parfois d’autres influences des Chiites (Religions Antique des peuples Iraniens). Le fait que Hazrat Hüsseyin s’est marié avec une princesse Zoroastrienne est également l’une des bases du Credo Chiite. Ainsi, contrairement à la vision démocratique des Arabo-Musulmans Sunnites qui bien qu’ils requerraient l’Arabité de tribu Quraishite et laissaient le choix de la direction de l’Islam au collège musulman, les Chiites préféraient l’hérédité car pensaient que l’esprit divin se perpétuait chez leur Shahs (rois).



Une autre source de la plus importance est le livre du Grand Écrivain Zaza EBUBEKIR PAMUKÇU qui traite des origines de la tragédie de Dersim.

Nous y apprenons que le Chiisme Duodécimain Perse prend ses racines dans une sorte d’Anti-Arabisme malheureusement parfois justifié. Comme énoncé plus haut, la direction de l’Empire Musulman était réservée aux Arabes de la tribu de Qureish.

Mes dernières sources viennent du savant Koweïtien Yasser Al Habib qui démontre que le chiisme Duodécimain Arabe n’a rien à envier à certains passages crus de Al-Boukhari.

Mon message est qu’il est temps pour la communauté musulmane, la Oumma, de reprendre son destin en main. En effet, il ne faut plus laisser l’unité du monde musulman aux théocrates des quelconque schisme, il faut qu’une doctrine unitaire ou du moins permettant d’établir le respect entre les écoles soit établie. Cela reviendra de manière démocratique à de jeunes et courageux théologiens. Chaque schisme a quelque chose à apprendre de l’autre et à lui enseigner.

L’Alévisle-Bektachisme orthodoxe et le soufisme en général peuvent aider à résoudre ce différend, ils n’ont jamais eu de difficultés à faire vivre ensemble Pro-Alides (Chiites) et Pro Démocratie Musulmane (Sunnites). La doctrine pacifique Soufie pemettra également de meilleurs relations interconfessionelles.

Je voudrais terminer cet article en souhaitant tout le bonheur à tout les lecteurs de cet Article, Musulman ou pas. 🙏🏼🤲🏼


Özler Ağa – Özler Atalay Yükseloğlu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :