Qu’est-ce qu’un « pays » ?

« Les peuples vivent dans l’attente. Parfois apparaît un dirigeant leur apportant espoir, parfois surgit un despote les écrasant. » Ahmed Khiat, écrivain Algérien.

« La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire. » Voltaire

Notre époque est secouée par un enchaînement successif d’évènements effrayants pour les masses, la décennie 2020 inaugurée par le covid a été accompagnée de cataclysmes météorologiques mais plus récemment la plus ancestrale est ressurgie, celle des conflits internationaux.

La majeure partie des médias faisant traditionnellement leur travail de propagande et de déformation des faits commence évidemment avec la présentation de « bons » et de « mauvais » et impose un parti pris à leurs ouailles.

A cela s’ajoute l’hyperpolitisation amenant ressentis et comportements malsains.

Après le monde musulman, la foudre est à nouveau tombé sur la Russie malgré son abandon du soviétisme et la Russophobie fait rage plus que jamais.

Il semble donc opportun d’amener quelques rappels sur la définitions des pays et leur fonctionnement.

Le dictionnaire Larousse le définit comme suit : « Territoire d’une nation délimité par des frontières et constituant une entité géographique ».

Ceci peut être un début d’éclaircissement, mais alors qu’est-ce qu’une nation ?

Toujours issu du Larousse, il est définit ainsi : « Ensemble des êtres humains vivant dans un même territoire, ayant une communauté d’origine, d’histoire, de culture, de traditions, parfois de langue, et constituant une communauté politique. »

Il convient néanmoins de clarifier la notion de « communauté politique », car certainement, elle n’est pas uniforme que ce soit pour les masses ou les classes dirigeantes et le contrat social n’est pas toujours respecté. Il est également important de souligner que de plus en plus de civils deviennent apolitiques après avoir percé le jeu des politiciens et des médias mainstream et même parfois alternatifs, ils comprennent également que les problématiques propre à leur pays sont partagées à l’international. Quant à ceux n’ayant pas la force de caractère et la conscience pour se rendre compte de cela, ils peuvent tomber dans le piège, certains sont récupérables, d’autres non.

Et bien malheureusement cette politisation déformée amène xénophobie et tensions sociales.

Contre cela il faut faire connaître une définition du terme pays qui selon moi est la plus juste : « Organisme social ou nation disposant d’un territoire, d’une histoire commune, ayant un destin commun mais pris dans l’engrenage malsain du monde de la politique ».

Cette vision doit être transmise au plus grand nombre et léguée aux futures générations car nous reproduisons les mêmes erreurs depuis des siècles.

Özler ATALAY YÜKSELOĞLU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :