Pourquoi Oz Le Carolo?


Comme tout le monde peut le voir mon pseudonyme est Oz le Carolo, mais pourquoi donc et pourquoi faire ?

Je vous explique Tout :

D’abord Oz est la fois un diminutif de mon prĂ©nom Özler et un surnom qui m’honore, mes meilleurs amis m’ont toujours appelĂ© Oz, En Turc Öz signifie l’essence, ce qui est spĂ©cial.

Le Carolo parce Charleroi c’est ma patrie, c’est ma mĂšre chĂ©rie, c’est Notre « Pays Noir » comme nous la surnommons. Noir par ce que l’industrie du charbon a propulsĂ© la ville et le reste du pays, mon grand-pĂšre et beaucoup d’autres y ont travaillĂ©.

Mais Charleroi est Ă©galement la ville punie !

AprĂšs LiĂšge, c’est de la oĂč ont dĂ©marrĂ© les grandes grĂšves de 1886 et les grand mouvement socialistes en Wallonie. Normal, ces villes abritaient les plus grandes population ouvriĂšres de la rĂ©gion.

Charleroi est Ă©galement le lieu de naissance d’Emile Vanderverlde, Ă©minent socialiste Ă  qui l’on doit :

le suffrage universel d’une voix par Ă©lecteur remplaçant l’ancienne formule d’un suffrage universel viciĂ© par le suffrage plural;

la liberté syndicale ;

la journée de 8 heures ;

la pension et l’assurance chîmage ;

la loi contre l’alcoolisme, dite « loi Vandervelde ».

Ainsi que Jules Destrée, Grand socialiste également qui a milité pour une autonomisation à plusieurs niveaux de la Flandre et de la Wallonie et qui a jeté les bases du fédéralisme Belge.

Pour mon histoire, c’est aprĂšs mes 20 ans ; lorsque j’ai eu mon diplĂŽme que j’ai pris conscience que j’étais « Carolo », Ne trouvant pas d’emploi en Wallonie, j’ai du aller jusqu’à Bruxelles et lĂ  le dĂ©sastre commence : de fil en aiguille j’apprends le mĂ©pris que portent les Bruxellois envers Charleroi et la rĂ©putation des habitants et le dernier contrat que j’ai obtenu s’est soldĂ© Ă  la fin de ma pĂ©riode d’essai avec un « on a bien vu que tu as essayĂ© de te dĂ©marquer » !

Cette phrase aura causĂ© la mort du jeune Özler, la nuit sombre de mon Ăąme et des annĂ©es plus tard le renaissance du PhĂ©nix.

De qui, De quoi devais-je me démarquer ? Des Turcs de Belgique, des Carolos, des Deux ?!
Le crime de mes employeurs ne resteront pas impuni , leur retraite ne sera tranquille !

Et le comble de la catastrophe, c’est l’assimilation des Carolos par l’enseignement national qui est pour une arme de lobotomisation de la jeunesse, on veut effacer notre accent, notre dialecte, pour faire de nous des aliĂ©nĂ©s !

A l’école, j’ai du visiter plus de fois Paris que Bruxelles, Bruges ou Anvers ! Une pure aberration !

Mais en dĂ©finitive, malgrĂ© les abus des socialistes corrompus, Charleroi reste lĂ  oĂč j’ai bĂ©nĂ©ficiĂ© des aides sociales m’ayant permis de remonter la pente et d’avoir un niveau de vie enviable.

J’ai travaillĂ© Ă  Bruxelles depuis 2012, la densitĂ© de population dĂ©passe celle d’Istanbul ! Il n’y a pas de place pour se mouvoir, les gens y sont sous tension non-stop.

A Charleroi, nous sommes libres, il fait bon vivre, les gens se disent bonjour !

ConsidĂ©rez ceci comme un plaidoyer pour l’honneur de la population CarolorĂ©gienne sans distinction ethnique, passĂ© les frontiĂšres de la ville, mĂȘme en costard, un Belgo-Belge est un « Baraki ».

Charleroi est la capitale de la « Belgique Noire », la capitale des ostracisĂ©s mais Ă©galement des VRAIS et ce n’est pas Ă  moi de le prouver, au fond nous le savons tous et eux aussi !

VIVE CHARLY KING !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :