Comprendre la Turcophobie en Occident

Nous allons discuter dans cet article des relations Turco-EuropĂ©ennes (occidentales) qui ont beaucoup pĂąti ces derniĂšres annĂ©es. dans le but de dĂ©mĂȘler le nƓud Gordien des relations millĂ©naires entre la Turquie et le Monde dit Occidental, relations que j’avais dĂ©jĂ  abordĂ© dans un prĂ©cĂ©dent article.

Racines historiques

Le sentiment anti-Turc en Europe prend ses racines dans l’invasion des Huns dans l’empire Romain qui a prĂ©cipitĂ© sa chute, Atilla l’empereur a Ă©tĂ© surnommĂ© « Le FlĂ©au de Dieu Â» (FlĂ©au faisant rĂ©fĂ©rence Ă  l’arme en forme de mine enchaĂźnĂ©e utilisĂ©e par les envahisseurs Proto-Turcs).

Le deuxiĂšme Ă©pisode est l’invasion Seltchoukide au Xe-XIe siĂšcle de l’Anatolie et du Moyen Orient ayant prĂ©cipitĂ© les croisades.

Ensuite vient l’épisode de la Prise de Constantinople et de l’invasion de Vienne par les Ottomans tant connus.

Pour ma part ce ressentiment Ă©tait purement puĂ©ril, les peuples conquis ont toujours joui de la dignitĂ© et d’un minimum de libertĂ© physique et cultuelle, nous Ă©tions Ă  « l’ùre des impĂ©rialismes religieux Â». Chaque victoire-dĂ©faite faisait partie du « jeu Â» injuste de la conquĂȘte du monde au nom d’un culte, certains Ă©taient de bons perdants d’autre de mauvais.

Pour ce qui de la Turcophobie rĂ©cente, nous pouvons citer, la question des ArmĂ©niens dans les derniĂšres annĂ©es de l’empire Ottoman, je ne dĂ©battrai pas de ce sujet dans cet article.

Je vous propose nĂ©anmoins ce documentaire Ă©loquent explicitant la responsabilitĂ© des Marxistes ayant pris le contrĂŽle d’une partie des ArmĂ©niens de l’Empire dans la rupture des relations Turco-ArmĂ©niennes.

Il y Ă©galement la question Chypriote oĂč le gouvernement Turc de l’époque est toujours accusĂ© d’avoir envahi l’Île alors que sa gestion Ă©tait lĂ©guĂ©e Ă  ce dernier et la GrĂšce, GrĂšce qui Ă©tait sous la dictature des colonels et qui a soutenu un coup d’état violent en faveur d’une annexion. Le Gouvernement Turc menĂ© par BĂŒlent Ecevit et Necmettin Erbakan n’a fait que protĂ©ger la population Turque.

Au jour d’aujourd’hui

Actuellement vient la prĂ©sidence d’Erdoğan qui fait tant grincer les dents.

Sa surmĂ©diatisation et l’utilisation du prisme politique pour dĂ©former la vision qu’ont les nations des autres est malsaine, tout le monde n’en fait pas forcĂ©ment et les classes politiques dites Occidentales connaissent bien ses mĂ©canisme. Les diversitĂ©s locales ne sont pas prises en compte non plus et la volontĂ© de prĂ©sente RTE et implicitement la diaspora Turque qui serait Ă  sa botte comme menaçants sont excessifs et amĂšnent mĂ©fiance envers les communautĂ©s Turques d’Europe. A cela s’ajoute l’Islamophobie pour un mĂ©lange efficace, si des excĂšs peuvent ĂȘtre pointĂ©s, aucun rapprochement avec l’idĂ©ologie Saoudienne ne peut ĂȘtre conclue. Pour son autoritarisme, il devient flagrant depuis ces derniĂšres annĂ©es qu’il n’a pas de leçons Ă  recevoir de ses dĂ©tracteurs.

Conclusion

Nous voyons donc que la Turcophobie, le sentiment anti-Turc vient d’une malhonnĂȘtetĂ© et d’une malveillance intellectuelle profonde de la part des faiseurs d’opinions Ă  la tĂȘte de plusieurs mĂ©dias en Europe dont je citerai le Point en premier lieu.

Özler ATALAY YÜKSELOĞLU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :